Menu

Le fitness et les bains de forêt


Peu de personnes ont déjà entendu parler de la « Sylvothérapie ». Cependant, au pays du soleil levant, les bains de forêts se pratiquent depuis très longtemps et attirent de plus en plus l’attention de chercheurs et curieux. Les découvertes en rapport avec ce sujet sont plutôt surprenantes.

Bains de Forêts : Avantages pour l’organisme

Après de nombreuses recherches scientifiques, et bien que la plupart des adeptes pensent à un bienfait principalement psychologique et émotionnel, la médecine moderne a permis de confirmer l’impact réel de cette activité sur l’organisme humain. Les bains de forêts permettent un rééquilibrage hormonal, une augmentation de l’activité du système immunitaire ainsi que celle du système respiratoire, en améliorant la qualité en oxygène et le rythme respiratoire. Les pratiquants remarquent aussi une baisse assez importante de leur niveau de stress, une réduction de leur fréquence cardiaque, ainsi qu’une baisse de leur pression artérielle.

Par ailleurs, on peut aussi voir cette escapade en pleine nature comme une randonnée : de la marche en plein air. Étant donné que le terrain en pleine nature n’est pas aussi parfait qu’en ville, c’est l’endroit idéal pour un bon jogging ou une longue marche. Ceci permet de faire travailler une grande partie de vos muscles, et augmenter votre endurance.

Un repos bien mérité, loin de tout

Connu sous le nom de « Shinri-Yoku » au Japon, les bains de forêts sont appréciés pour leur côté reposant. Avec l’avènement des nouvelles technologies, le mode de vie dans notre société soumet constamment notre organisme à un haut niveau de stress. Avec de nombreux effets démontrés dans la réduction du stress, les bains de forêts sont parfaits pour profiter de longues heures de calmes, sans bruits ou autres tracas de la vie quotidienne.

Une donnée surprenante

D’après une étude mondiale impliquant 290 millions de personnes, l’auteur Caoimhe Twohig-Bennett a conclu que passer du temps dans la nature améliore réellement la santé. Cependant, l’impact n’a pas vraiment encore été prouvé.